Comprendre la COP 21 à l’INSEEC Business School : les étudiants dans la peau de chefs d’États

Le 26 novembre dernier, Grinseec, l’association étudiante de l’INSEEC Business School impliquée dans le développement durable, a organisé une simulation de la COP 21, un jeu de rôle qui a placé les étudiants dans la position de chef d’État. Cette simulation a pour objectif de réfléchir ensemble et de comprendre les enjeux mondiaux du climat et les difficultés de négociation entre les pays, chacun ayant des intérêts financiers et politiques spécifiques en jeu.

Pour coller au plus près de la réalité, la simulation a commencé par le discours d’ouverture de Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies représenté par Johanna Chopin, présidente de Grinseec. Les dirigeants de la France, des USA, du Brésil, du Maroc… incarnés par les étudiants, ont ensuite été force de proposition pour défendre leurs positions, en accord avec les réelles problématiques politiques et économiques des pays concernés. Ainsi, « François Hollande » a négocié avec « Barack Obama » pour qu’il augmente le montant des fonds injectés pour la protection de l’environnement !

Les débats se sont clôturés par l’intégration des différents budgets proposés pour la préservation du climat dans un logiciel spécifique de simulation, qui a permis de déterminer si les étudiants avaient réussi leur mission de sauvegarde de la planète. Un challenge partiellement réussi, dont les résultats ont donné lieu à d’autres discussions engagées.

Isengrine, étudiante en 2e année, raconte : « Je jouais le rôle de la Chine, une Chine terrible, accablant le passé des Occidentaux et leur révolution industrielle. J’étais impitoyable mais les affaires sont les affaires comme on dit ! Au delà de l’aspect de la négociation, cela m’a permis de comprendre concrètement ce qui allait se passer lors de la COP 21 à Paris.  »

En savoir plus sur Grinseec : https://www.facebook.com/Grinseec

Télécharger le communiqué de presse au format .pdf