Le Groupe INSEEC lance STRAT’UP pour les incubateurs

Innover par le design thinking

 

Le Groupe INSEEC lance STRAT’UP, un cycle de séminaires sur l’innovation, destiné à outiller des porteurs de projets d’INCUB, les incubateurs du Groupe INSEEC et de La Ruche. La première étape de STRAT’UP s’est déroulée à Paris les 12 et 13 avril en présence de La Social Factory, l’incubateur de La Ruche et partenaire de l’INSEEC.

STRAT’UP représente un espace d’expérimentation du design thinking adapté aux porteurs d’un projet de création d’entreprise. Traiter une problématique sous des angles différents, explorer des alternatives, imaginer un futur, co-créer un concept et son marché, communiquer la valeur co-créée ; le design thinking est un process itératif, dynamique et collectif, qui mêle créativité et innovation. S’il est principalement appliqué au développement de l’offre de l’entreprise, il performe dans l’exploration de scénarios stratégiques. Pendant deux jours, et à partir de leurs besoins, les jeunes entrepreneurs ont ainsi pu mieux spécifier leur création de valeur, prototyper leur business model, et affûter leur réflexion stratégique.

Pour Cathy Breda, enseignant-chercheur au sein du centre de recherche INSEEC et spécialiste de l’innovation, STRAT’UP est l’opportunité pour les jeunes entrepreneurs de se servir de leur projet pour continuer d’apprendre : « Un enjeu pour ces entreprises est de devenir des marques fortes de sens et d’expérience. L’idée est que ces entrepreneurs en devenir, apprennent à identifier où ils en sont dans leur processus d’innovation, à se poser des questions qu’ils ne se posaient pas jusque-là, et à travailler la vision de leur projet. L’innovation se joue aussi dans sa façon d’innover ! »

Parmi les start-ups, citons Skoleio, plateforme comparative de sélection d’organismes et institutions scolaires, Nappy’Nko, création de cosmétiques naturelles. Ainsi par exemple, pour kowffice, plateforme dédiée à la location d’espaces de travail : « On a appris à structurer notre vision du projet dans le temps et dans la manière d’atteindre les étapes pour atteindre notre finalité. » Pour buddler, l’application qui lutte contre les amitiés uniquement virtuelles, « le programme Strat’up nous a permis d’explorer une nouvelle dimension, d’élargir la vision de notre projet et d’en repenser une partie ».

En partenariat avec La Ruche, citons SoManyWays, qui propose des d’expériences d’apprentissage collectives, et Fullmobs, start-up fondée sur le crowdtiming « Le séminaire nous a aidé à mettre en perspective certains freins, blocages; ou au contraire, trouver les leviers sur lesquels s’appuyer pour redéfinir la stratégie globale de notre marque et être plus cohérent dans nos scénarii futurs ».

De l’entreprise sociale à l’entreprise du web, la force de l’approche STRAT’UP tient dans la diversité des profils de projets auxquels la démarche s’adresse.

 

Télécharger le communiqué de presse au format .pdf